le 8 juin

 

Saint Médard, évêque (vers 470-558)

Né en Picardie, il fut ordonné prêtre à 33 ans. En 530, il devint évêque de Vermand, siège qu'il transféra à Noyon. Plus tard, il fut en outre chargé du diocèse de Tournai, qui demeura uni à celui de Noyon jusqu'en 1146. Médard accueillit sainte Radegonde et l'envoya fonder le monastère de la Sainte-Croix à Poitiers. Il fut un saint très populaire au Moyen-Age.

 

Sainte Mélanie l'Ancienne, religieuse (vers 342-410)

Patricienne romaine de la famille des Valeri, elle était une des premières dames romaines à visiter la Terre Sainte. Elle fonda un monastère au Mont des Oliviers.

 

Saint Guillaume de York, archevêque (en 1154)

Guillaume Fitzherbert était neveu du roi Etienne d'Angleterre et fut nommé archevêque de York en 1142. Des ennemis puissants, en particulier les "moines blancs" de saint Bernard, contestaient la nomination pour cause de simonie. Le pape Inncoent II, disciple et ami de saint Bernard, trancha pourtant en faveur de Guillaume, qui fut donc consacré et intronisé. Ses ennemis n'eurent cependant pas de cesse jusqu'à ce qu'ils l'eussent chassé du siège. Guillaume se retira comme moine à Winchester. Par cette période de vie très mortifiée, il donna un exemple héroïque de patience et de résignation. Restauré dans sa dignité, il fut reçu avec une joie immense par le peuple de York. Il mourut, peut-être empoisonné, peu après son retour. Canonisé en 1226.

 

Saint Séverin, évêque (en 550)

Evêque de Septempeda, l'actuel Sanseverino dans les Marches d'Ancône, en Italie. Lui et son frère, saint Victorin, distribuèrent leur grande fortune aux pauvres puis se retirèrent comme ermites à Montenero. En 540, le pape Vigile les obligea tous deux à devenir évêques, Séverin au siège de Septempeda et Victorin à celui de Camerino. Séverin mourut peu avant la destruction de sa ville épiscopale par Totila, le roi des Ostrogoths.

 

le Bienheureux Jacques Berthieu, martyr, jésuite (1838-1896)

Originaire d'une famille paysanne du Cantal, il fut ordonné prêtre à Saint-Flour en 1865, et oeuvra comme vicaire durant neuf ans, dans le clergé diocésain. Il rejoignit les jésuites en 1873, puis fut envoyé à Madagascar deux ans plus tard. Pendant une rébellion destinée à rétablir le culte des idoles, il fut arrêté et fusillé. Béatifié par Paul VI en 1965.

 

le Serviteur de Dieu Ignace Bourget, évêque (1799-1885)

Natif de la Pointe-Lévis, au Québec, il devint le deuxième évêque de Montréal, de 1840 à 1876. Il fut l'initiateur de très nombreuses oeuvres dans son diocèse en pleine expansion.